Etre drôle en 10 leçons

Publié le par hadifa

 

Les secrets de ma popularité ou comment devenir un(e) pro de l'humour en 10 points....

 On rêve tous, non pas d'être boss, mais d'être quelqu'un de sympathique et drôle. Et c'est bien connu, l'humour est la clé de tous les succès et ça facilite beaucoup le contact avec les autres et  l'intégration dans n'importe quel groupe ou environnement. Mais être comique n'est pas un don donné à tous, entre les fausses blagues pas marrantes et la lourdeur, faut savoir tromper un juste équilibre.

 Voici quelques conseils issus de mon expérience personnelle, de mes observations, de la société qui nous entoure et du système. Résumé en 10 points :

 1 - blagues et histoires drôles : à éviter.

 "C'est l'histoire d'un mec...." . Pas facile d'avoir la classe de Coluche et de pouvoir raconter une histoire "drôle" qui fasse rire son auditoire.

 C'est même extrêmement rare de parvenir à décrocher des vrais rires après avoir raconté une blague. Eh oui, quand on dit humour, on pense "blagues à raconter", mais c'est faux! c'est vraiment le dernier moyen par lequel vous parviendrez à être reconnu comme qqn de drôle. Une blague, c'est dur à raconter, et faut vraiment se donner en spectacle (chose que je déconseille) pour parfaire la mise en scène, et c'est même pas sûr que ça soit drôle au final. Rien de tel qu'un bide pour griller à jamais une réputation d'humoriste. Une blague ou histoire drôle, ça se lit, ça se raconte pas. Si vous voulez absolument faire connaître qq blagues que vous trouvez marrantes, le mail ça existe.

 2 - le joyau de l'humour : la vanne

 Au 21ème siècle, être drôle c'est savoir vanner. Vanner c'est pointer du doigt un défaut, une aberration, chez qqn d'autre et tourner ça en ridicule. C'est ce qu'on appelle la dérision. Faut être assez observateur et attentif pour remarquer le détail qui tue, rebondir dessus et lancer sa vanne. Enfin c'est tout un art, quoi...

Attention, vanner ça veut pas dire être méchant(e)! Et attention aussi aux excès : non, Brice de Nice n'est pas un modèle à suivre...

 3 - l'ironie

  Bonne arme, l'ironie. C'est une façon subtile de vanner son prochain sur ses propos. Les gens débitent tellement d'idioties sans s'en rendre compte, qu'il peut être drôle de faire semblant d'être dans leur délire et d'ironiser sur leurs blablas. Faut bien le faire, et ne pas hésitez à accentuer car l’ironie qui est prise pour du sérieux, c’est plus de l’ironie… Dans le même genre, faire du second degré.

 4 - L'autodérision

 Un vrai comique doit savoir rire de lui. D'une part se moquer de soi-même est toujours très drôle pour l'auditoire : qui te connaît mieux que toi? personne! alors les meilleures vannes sur toi, y'a toi qui peut les faire. D'autre part, faire preuve d'auto-dérision, c'est faire preuve d'humilité et de justice. Quoi de plus désagréable que qqn qui s'en prend toujours aux autres mais ne se remet jamais en question, se refuse à l'autocritique. c'est facile de tourner les autres en ridicule, ça l'est moins de rire de soi-même. J'en arrive ainsi au 5ème point ..

 5 - Rire aux blagues des autres

Quand on veut être un humoriste accompli, on doit avoir l’honnêteté de reconnaître le talent des autres et rire à leur humour s’il le vaut bien. Pas d‘égoïsme et de concurrence, y’a de la place pour tout le monde ! Et faut pas être mauvais, y’aura parfois des gens plus drôles que vous, c’est la vie.

6 – N’imitez pas, innovez !

Drôle, on l’est ou on l’est pas. Et pour être marrant, l’important est surtout d’être naturel. Pas la peine de jouer un rôle ou de se forcer, ça se voit et c’est pas marrant. C’est même nul !! d’ailleurs c’est valable pour tout dans la vie, ne jamais jouer un rôle qui n’est pas le votre. T’as rien à prouver aux gens, tu vis pas pour les autres, alors sois comme tu es. Dans les limites de l’acceptable, bien sur. On est pas des bêtes, y’a un politiquement correct à avoir quand même.

Bref pour revenir à l’humour, ne joue pas le comique de service, ne cherche pas à faire comme l’autre, just be you .

 7 – …. Mais recyclez de temps en temps !

Y’a pas de honte à ressortir une petite feinte de temps en temps qu’on aura pompé d’un « collègue » comique (amateur ou professionnel). Perso ça m’arrive de ressortir des vannes déjà entendues, que ce soit de qqn de mon entourage ou d’un humoriste du Show bizness. Si ça colle à la situation, why not, toujours bien sur sans faire dans l’excès ! et pis si t’as le style, tu précises quand même que l’originale est pas de toi et tu donnes tes sources (optionnel).

8 – A ne pas faire : répéter la même blague 2 fois de suite !

 T’as fait une feinte et la moitié de ton auditoire a pas entendu mais s’est réveillé quand elle a vu les autres se marrer ? ben surtout ne cède pas et ne refait pas ta blague !! rien de plus ridicule que de répéter une blague en arborant un sourire niais parce que t’es tout content d’avoir fait marrer une 1ère fois. D’autant que quand qqn s’attend à entendre qqch de drôle, il est souvent déçu finalement, donc là tu risques de tuer ta blague. Une bonne vanne ne se répète pas. De même, une blague ne s’explique pas (pour ceux qui ont violé l’article 1 de cette leçon). Si un teubé n’a pas pigé, tant pis, ne t’abaisse jamais à expliquer ta blague (ça serait admettre que la blague était nulle), au pire, laisse ça à qqn d’autre.

Une question en suspens : dot-on rire de sa propre blague? ou évidemment si tout le monde rit, mais si personne ne rit? peut-on rire à sa blague quand elle n'a fait rie personne et passer pour la débile qui a un humour qui n'amuse que elle? j'avoue que je ne sais pas trop. Perso je ris souvent à mes feintes (je suis même mon meileur public, ah non c'est Djida en fait) mais je ne sais pas si faut vaiment le faire ou pas. A chacun d'apprécier cela personellement.

8 – Ne pas abuser de l’humour : y’a un temps et un lieu pour tout

On ne rit pas de tout, on ne rit pas avec tout le monde, et on ne rit pas n’importe où. L’humour, c’est bien, ça détend l’atmosphère, mais faut pas en abuser.

Y’a de sujets dont on ne rit pas ; ça, ça dépend de la sensibilité de votre interlocuteur, à vous de l’estimer. On ne fait pas de l’humour avec tout le monde : le directeur de votre entreprise par exemple, sera peu sensible à votre humour (j’ai testé), votre grand mère qui parle que berbère (et vous pas un mot), et tout un tas de gens qui n’ont jamais entendu parlé du second degré. De la même façon, n’accueillez jamais qqn que vous n’avez pas vu depuis longtemps ou que vous connaissez peu avec une vanne (j’ai testé aussi). Comme dirait ma mère, laissez lui le temps d’enlever ses chaussures !!

On ne fait pas d’humour n’importe ou : dans un lieu de culte, dans une fête où personne vous connaît et que la moyenne d’âge est de 45 ans, etc..

                                                                                                 

9 - L’éthique dans l’humour

H24, on a une éthique et on s’y tient. Même quand on plaisante on garde en tête qu’on est pas des rebus de la société. Pas de vulgarité (préférez les Inconnus à Jamel), pas de méchanceté gratuite, pas de racisme exagéré (ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse).

Attention à l’humour noir aussi, on ne connaît pas toujours le passé ou la vie des gens qu’on côtoie, y’a des paroles qui blessent plus qu’une arme (fallait bien que je mette au moins un cliché dans ce billet).

10 – Ne jamais se revendiquer comme qqn de drôle

On est reconnu comme quelqu’un de marrant, on ne s’auto-proclame pas marrant (voir article 6). Et ça sera le mot de la fin.

 Bon courage

Publié dans Humour

Commenter cet article

Rasami 03/04/2009

BNJMO 04/07/2010



J'ai trouvé votre article très passionant. J'ai aimé par dessus tout le passage ou vous dite qu'on doit être se qu'on est et qu'on doit arrêter de se soucier de ce que pensent les gens.  On
croirait entendre mon père :p


 


.........    Papa c'est toi ???  oO


 



katy 11/05/2011



se site est geniale!!! mai il ny a pa assez dexemple ... jai du mal a comprendre des fois ... (dsl pour les fautes ... le francais nest pas mon for !!!)



MILAN 06/06/2011



je croirais voir mon double , moi aussi j'ai une grand mere qui parle que berbere , j'esseye de lui dire des blague en berbere  elle les comprend pas , mais defois elle comprend en
rigole c'est comme une collegue , et puis merci pour le cours , je vais bien apprendre ;)



tt 08/12/2014

Ok